Escale à Porto Torres/Alghero


La ville elle même de Porto Torres n'a pas grand intérêt, mais la région recèle de multiples possibilités. Porto Torres jouit en effet d'une situation privilégiée au nord ouest de la Sardaigne, région pleine de centres d'intérêt culturels et touristiques. Pour cette escale, Je vous propose  quelques  itinéraires de visite . Ce ne sont surement pas les seuls intéressants. Si vous avez d'autres propositions, n'hésitez pas à me les transmettre (avec des photos si possible) sur  laroutedusel@gmail.com.

Conduire en Sardaigne :

- La vitesse est limitée à 90 km/h sur les routes et à 110 km/h sur les voies rapides (il n'y a pas d'autoroute).
- Il y a très peu de panneaux de fin de limitation. c'est à vous d'estimer quand vous pouvez reprendre la vitesse standard (!).
- Vous devez rouler feux de croisement allumés.
- Munissez vous d'une bonne carte routière, car les indications sont assez vagues, ou, mieux, d'un GPS
- N' entrez pas  dans lez zones réservées aux résidents, sous peine de prendre un PV par les caméras digitales
- Les bandes blanches continues sont indicatives pour la majorité des conducteurs locaux. ça devient plus sérieux quand il y a bande continue + panneau d'interdiction de doubler + limitation de vitesse 
- Gardez un oeil sur l'état du revètement routier, sous peine de vous faire sérieusement secouer les vertèbres sur les nids de poule nombreux en ville comme à la campagne

Il y a des bus entre Porto Torres et Alghero, voir les horiares ici.

 Les itinéraires à partir de Porto Torres

carte sardaigne NO

A partir de Porto Torres, il y a quatre grandes destinations particulièrement intéressantes :

Alghero à 50 km au sud
Sassari à 28 km au sud
Castelsardo à 35 km au nord est,
Stinitino et l'Isla Asinara à 30 km au nord ouest.
La destination la plus intéressante à mon avis est Alghero et, si on a une escale un peu longue, on peut vister Sassari dans le même circuit, en s'organisant bien. Si on fait escale à Alghero et non à Porto Torres, on peut aussi descendre sur BOSA, qui est intéressant , la route entre Alghero et BOSA étant en plis magnifique.
Vous trouverez ci dessous les cartes et les renseignements sur tous ces itinéraires, tous intéressants.


 Alghero

vue aérienne Alghero

A 40 minutes de Porto Torres, Alghero est une ville magnifique, avec un centre historique beau et intéressant, une promenade sur les remparts superbe et de belles plages à proximité.
Historiquement, Alghero fut Catalane pendant plusieurs siècles, avant de rejoindre le royaume de Savoie en 1720. Les rues portent encore des noms Catalans et les environs sont couverts de tours Aragonaises rondes qui gardent les points stratégiques du littoral.
Le centre historique est ceinturé de remparts en bon état de conservation et on trouve dans les ruelles de nombreux palazzis extrèmement intéressants.

Alghero, mode d'emploi rapide

Il y a un endroit stratégique à Alghero, à partir duquel vous pouvez vous déplacer à pied sans problème : c'est le parking (payant, mais raisonnable) de la Piazzale D.Conte.

A 200 mètres, vous trouvez sur le quai le stand de Navisarda pour aller en bateau à la grotte de Neptune, 100 mètres plus loin, vous trouvez le petit train qui fait le tour de ville, les chars à bancs tirés par des chevaux, qui font également le tour de la ville et les bus à impériale qui vont à Capo Cacchia en longeant la côte. Là commencent aussi la promenade des remparts et la visite de la vieille ville.

plan Alghero

La promenade des remparts

plan alghero vieille ville

En partant du parking principal, on suit les quais vers le sud sur environ 500 m pour arriver au coin des fortifications, la Torre di Maddalena (photo ci dessus). En continuant sur le quai sur environ 200 m, on croise à gauche la rue   qui mène à la Porta e Mare, juste avant celle ci se trouvent les escaliers qui permettent d'accéder aux chemins de ronde des remparts.  

Capo Cacchia vu d'Alghero

On arrive ensuite à la Torre  di Sant Erasmo, d'où on a une vue superbe sur le port de plaisance et, au loin, sur Capo Cacchia, comme le montre la photo ci jointe, prise du pied de la statue de Saint Erasme.
En continuant vers le sud, on passe la Torre San Giacomo puis la Torre Dello Sperone, dont on voit les photos ci dessous.
On quitte ensuite le bord de mer pour passer par la Torre di San Giovanni et arriver à la Torre di Porta Terra, 
De là, on peut regagner le point de départ ou se lancer dans la tour de la vieille ville comme je vous l'indique ci dessous. Ce parcours est long d'environ 1600 mètres.

Alghero

Torre San Giacomo

Torre dello Sperone

Torre dello Sperone, la plus haute tour des remparts (23 m), avec des murs de 5 m d'épaisseur !!

Torre di San Giovanni

Torre di san Giovanni

Torre di terra

Torre di Porta Terra

Cette tour est l'une des anciennes tours d'entrée dans la ville. L'office du tourisme se trouve dedans. On peut monter à son sommet, en principe le matin, mais selon les humeurs des responsables. Ne pas manquer de le faire, car on a une vue exceptionnelle du haut de cette terrasse, comme le montrent les photos ci contre.

Cathédrale Santa Maria

Elle date du XVI ème siècle, avec des aménagements intérieurs datant du XVIIIème siècle.
On voit ici le beau dôme de cette cathédrale, avec ses tuiles en majolique (faience Italienne), ainsi que le campanile octogonal. Photos prises de la terrasse de la Torre di Porta Terra.
L'intérieur de cette cathédrale comporte certaines pièces spectaculaires, mais souvent assez chargées, comme l'autel encadré par deux lions de marbre et la chaire sculptée. 

cathédrale Alghero

Alghero, la vieille ville

plan alghero vieille ville

La vieille ville se situe à l'intérieur des remparts. C'est la suite logique du tour des remparts. En circulant dans les petites ruelles (dont les noms sont indiqués en Catalan), on découvre des palazzis remontant à l'époque Catalane, avec de belles façades pas toujours en très bon état. 
Les points forts à ne pas manquer sont le Duomo (cathédrale Santa Maria), impressionnant édifice dont on ne saisit l'ensemble que de loin. (voir photos ci dessus) et les nombreux palazzis parfois fort anciens.

En partant de la torre della Maddalena, on la contourne par l'est pour atteindre la belle piazza Civica, bordée de commerces de luxe. On y admire aussi le palazzo d'Albis et un peu plus loin, au coin de la via Carlo Alberto du palazzo Serra.

On pousse jusqu'au Duomo et visiter sa décoration assez chargée. Un peu plus loin se trouve le palazzo del Pou Salit, palais Catalan ancien.
On revient ensuite sur ses pas pour emprunter la voie jusqu'à la Piazza Vittorio Emanuelle II où se trouvent le théatre et le palazzo Machin.
On rejoint ensuite les quais, en passant devant les églises del Carmelo et della Misericordia et on tourne à gauche par la via Carlo Alberto.
On passe devant l'église San Michele et sa belle façade et on remonte à droite l via Gilbert ferrr, au bout de laquelle se trouve le palazzo Simon, qui date du XIIIème siècle.

On rejoint ensuite la Torre della Terra et on regagne la piazza Civica par la via Roma où on peut voir le palazzo Peretti.


Ce parcours est long d'environ1300 mètres.

Capo Caccia

falaises de Capo caccia

Très spectaculaire cap avec des falaises calcaire situé à kilomètres d'Alghero. On y accède par la route à la sortie nord d'Alghero. La route se termine en cul de sac au niveau des escaliers de 650 marches qui  descendent jusqu'à la grotte de Neptune, grande grotte calcaire (voir ci dessous). On se gare comme on peut sur le bas coté. Une branche à droite à quelques centaines de mètres du cap permet d'admirer l'isola di Foradada.

capo caccia

Ci dessus, l'Isola di Foradada, ainsi nommée car elle est percée de part en part.
Sous un certain angle, le trou rappelle le profil de Dante (en y mettant de la bonne volonté).

Ci contre on voit les 650 marches qui descendent de la route (dans le creux en haut) jusqu'à la grotte de Neptune (en bas à gauche).

capo caccia

Grotte de Neptune

grotte de Neptune

Si vous n'avez jamais visité une grotte calcaire, du genre du gouffre de Padirac ou des grottes de Lacave, cette visite vous impressionnera. Mais,  dans le cas contraire, vous regretterez le mauvais éclairage et le déroulement un peu haché de la visite par paquets de 150 personnes.

Pour accéder à la grotte, deux solutions : soit vous allez à Capo Caccia et vous faites la descente/remontée des 650 marches ci dessus, soit vous prenez le bateau à Alghero. J'oublie volontairement la possibilité de prendre le bateau au passage à Cala Dragunara . S'il y a trop de monde sur le bateau au départ d'Alghero, il ne s'arrète pas. S'il n'y a pas assez de monde à Cala Dragunara, il ne s'arrète pas non plus.

Le service avec la fréquence la plus élevée est assuré par Navisarda (sur le quai presqu'en face du parking). Départs toutes les heures, théoriquement à partir de 9 h (en réalité, 9 h est souvent annulé s'il n'y a pas assez de passagers).

Durée de la promenade incluant la visite de la grotte : 2h 30.
La visite de la grotte elle même dure 35 à 40 minutes. Très déconseillée aus personnes à mobilité réduite.

Les sites archéologiques de Palmavera et d'Anghelu Ruju  

Dans le proche voisinage d'Alghero, on trouve deux beaux sites archéologiques qui permettent de mieux connaitre l'évolution des civilisations en Sardaigne et notamment la civilisation Nuragique, spécifique à la Sardaigne.

Le site de Palmavera (à gauche ci dessous) est situé à 8 km d'Alghero, sur la route menant à Capo Caccia, peu après Fertilia. On y voit un ensemble très impressionnant de constructions, avec deux tours centrales , une cinquantaine de huttes et même une hutte de réunion pour tout le village. ces constructions sont datées du XV ème siècle av JC.

Le site d'Anghelu Ruju (à droite ci dessous) se situe sur la route de Porto Torres, à environ 9 km d'Alghero. Il comprend une quarantaine de tombes datant du néolithique. Ces tombes sont creusées dans la roche, avec des architectures élaborées et des sculptures . Excellent audioguide donnant les explications nécessaires. A ne pas visiter par temps pluvieux.

nuraghe de Palmavera
nécropole d'Anghelu Ruju

 Sassari

visite Sassari

Située à 28 km de Porto Torres et 30 km d'Alghero, Sassari est une ville intéressante à visiter, avec deux points forts : le musée archéologique G.A.Sanna et la cathédrale Saint Nicolas. Entre les deux, les ruelles pittoresques  et le grand cours Vittorio Emanuelle II où les boutiques, chics dans le haut, beaucoup moins dans le bas, voisinent avec des viccolos pleins de charme.
Sassari est la deuxième plus grande ville de Sardaigne. Ca se sent sur la circulation et surtout sur le stationnement. Nous vous conseillons donc de garer votre voiture au parking situé place Emiciclio Garibaldi, qui est bien placé pour un tour de la vieille ville et de la ville du XIX ème siècle.

Piazza d'Italia

Piazza d'Italia Sassari

On commence par la Piazza d'Italia, que certains désignent comme la plus belle place d'Italie. Elle est surtout de grandes dimensions, avec au milieu  le palazzo della Provincia, de style néoclassique (voir ci dessus) et en face le plus beau palazzo Giordano, de style néogothique (voir ci contre).
Au milieu de la place trône la statue de Vittorio Emanuelle II.

.

Piazza d'Italia Sassari



















On traverse cette place vers la droite pour rejoindre la Via Roma, qui nous mène au musée Nazionale G.A.Sanna, du nom de son principal donateur.

Musée archéologique G.A.Sanna

musée Sassari

Ce musée est d'une richesse incroyable, avec un grand nombre de pièces de la collection de G.A.Sanna, ancien propriétaire minier. De nombreuses pièces provienent des fouilles dans des sites nuragiques importants, comme Palmavera (voir ci dessus).
Malheureusement en septembre 2016, le musée était en pleine restructuration d'où de grandes difficultés à effectuer une visite rationnelle. Toutes les informations sont en Italien. Si vous insitez, on vous prète quelques feuillets froissés qui donnet les idées générales en Français.
Nous avons d'abord retenu tous les éléments  sur la période nuragique, maquettes de villages, objets retrouvés dans les fouilles, etc .. qui complètent et éclairent les visites des sites nuragiques où on ne voit que des constructions.  A retenir un moule pour confectionner des pointes de lance.
Ensuite, il y a une série de statuettes en bronze d'une beauté à couper le souffle,  des vases romains superbes, un remarquable sarcophage, etc...
Un musée hors du commun, dont nous espérons qu'il retrouvera une meilleure organisation. 

.

musée Sassari


 Cathédrale Saint Nicolas

Cathédrale Sassari

.

place del Duomo Sassari

La cathédrale Saint Nicolas comporte des parties de diverses époques. L'église de départ date du XIII ème siècle (il en reste la base du campanile), puis aux XV ème et XVI ème siècles ont été édifiées les parties principales en style gothique Catalan. Le reste a été construit au XVII ème siècle en style baroque, comme la façade très ornementée qui présente Saint Nicolas et les trois Saints enterrés à Porto Torres : Gavino, Proto et Gianuario.
Le baroque de cette façade  contraste avec la simplicité de celle de l'édifice religeux voisin sur la place del Duomo photo ci dessus).

cathédrale Sassari
cathédrale Sassari
































Ci dessus, la façade sud de la cathédrale.

A gauche, les beaux bas reliefs qui ornent le soubassement de la façade coté nord.
cathédrale Sassari

Le choeur gothique

cathédrale Sassari

Une des chapelles latérales

 Castelsardo/Lu Bagnu

Castelsardo

A 35 km au nord de Porto Torres, Castelsardo mérite une bonne demi journée de visite. On peut compléter en allant sur une des nombreuses plages situées entre Porto Torres et Castelsardo, comme la plage à coté de Castelsardo, Lu Bagnu la bien nommée. La route entre les deux villes longe la côte et est très agréable, avec de nombreuses plages..
La principale attraction de la ville est la cité médiévale qui occupe tout l'intérieur des remparts. L'accès en voiture est difficile. Il faut se garer sur la route qui monte vers la citadelle, en ne dépassant pas les limites autorisées aux seuls résidents, sous peine de PV. De toute façon, la circulation dans la vieille ville est très difficile.

Le Castello

Castelsardo

Du sommet du chateau,  on a une vue à 360 ° sur la côte, Lu Bagnu d'un coté, Valledoria de l'autre.

Ci dessus, vue des fortifications nord est

.

Castelsardo

Toute la vieille ville de Castelsardo mérite une visite approfondie. A l'intérieur des fortifications, on trouve de beaux palazzis, mais le Castello reste l'élément le plus marquant. On peut accéder aux terrasses, moyennant une entrée de 3 €,  On trouve à l'intérieur un musée de la vannerie, artisanat local important. Les explications ne sont données qu'en Italien et les vitrines sont en verre teinté, ce qui fait qu'on n'y comprend pas grand chose.

.

Castelsardo cathédrale

La cathédrale Sant'Antonio Abate est remarquable par son campanile dominant la mer, avec une toiture en majoline. 
L'intérieur présente un certain nombre d'objets intéressants, notamment une vierge du XVI ème siècle.

.

Castelsardo Chiesa Santa Maria

L'église Santa Maria, toute proche de la cathédrale,  est beaucoup plus discrète.

On y accède par une entrée latérale très sobre. Elle est de style roman très dépouillé, mais comporte quelques éléméents remarquables comme le Christ noir du XIV ème siècle ci contre et la chaire très ouvragée ci dessus.

.

Castelsardo Chiesa Santa Maria





















Le Christ noir du XIV ème siècle





Le port de Castelsardo

Castelsardo port

Beau petit port de plaisance au pied de la citadelle, gardé par une tour Aragonaise . Au fond, la route qui mène à Lu Bagnu, tout proche, puis à Porto Torres.     

retour accueil